ÉPARSE

ÉPARSE de Lisa Balavoine - 
250 pages - Aux Editions JC Lattès 

À travers une série de fragments, Lisa Balavoine – la quarantaine, divorcée et mère imparfaite de trois enfants – fait le tour de son existence comme on fait le tour du propriétaire, et signe le roman espiègle et nostalgique de toute une génération.
Convoquant la mémoire de chansons, de films, d’événements emblématiques des années 80 à aujourd’hui, entremêlant souvenirs de jeunesse et instantanés de sa vie quotidienne, elle fait de son histoire intime un récit dans lequel chacun peut se reconnaître.

Car les questions qu’elle pose (sur l’éternel recommencement de l’amour, sur les héritages et la transmission…) sont les nôtres. Car ses doutes, ses joies, ses peines fugaces ou durables, nous les connaissons.

Car les inventaires audacieux qu’elle propose (description à la Perec d’un tiroir de salle de bain, arguments pour ou contre la vie de couple, liste de ses phobies, déclarations d’amour aux acteurs qu’elle a aimés…) nous renvoient à nos propres obsessions.

Telle est la prouesse de ce livre  : à mesure que l’auteur rassemble les morceaux de son puzzle personnel et tente l’autopsie de la première moitié de sa vie, c’est le lecteur qui se redécouvre lui-même.


Mon avis

ÉPARSE, récit inclassable : premier roman de Lisa Balavoine, mon entrée en matière au coeur des "68 premières fois" que je remercie.

Le JE de Lisa Balavoine nous projette directement dans ses confidences décousues au gré de déambulations dans ses souvenirs. Cette longue suite de paragraphes sans logique apparente, peut paraître surprenante, mais l'auteure donne ainsi plus de force à ses expériences, son vécu. Rend plus vrai son récit.

Elle dresse le bilan de sa quarantaine, ne s'épargne pas, ne nous épargne rien.
Pas même ses définitions explicatives de ressentis avec ses mots alambiqués personnalisés comme : "
Électrovolographie : Représentation graphique de l'activité amoureuse du coeur, nommée électrogramme...." ou encore "Rupturlute : Rupture brutale, à s'en ôter les mots de la bouche".
Voilà qui vous positionnera les zygomatiques en position haute. 
 Un clin d'oeil à l'enfance à laquelle elle tente de s'accrocher. 


C'est la gageure de Lisa, vous embarquez totalement dans sa vie, tout en vous ramenant à la vôtre... Des inventaires, des moments intenses, des questionnements, des émotions, de l'humour... Tout y passe, de cette danseuse éperdue qui danse pour exorciser la perte de son amour, aux rencontres, amants, enfants, mari, mariage, divorce... chaque situation parle au lecteur de sa quête pour être heureuse.

Certains romans ont une petite musique qui les accompagne, Lisa nous fournit sa playlist intégrée, tellement adaptée à son écriture habile, directe, originale. Ce roman est un LTNC : Livre Touchant Non Classable. À lire pour la belle découverte d'une auteure prometteuse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire