LA CHAMBRE DES MERVEILLES de Julien SANDREL

LA CHAMBRE DES MERVEILLES de Julien Sandrel 
aux Editions Calmann-Levy - 264 pages

Inattendu, bouleversant et drôle,le pari un peu fou d'une mère qui tente de sortir son fils du coma en réalisant chacun de ses rêves. Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement.

Alors il part fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet. Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis.
En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.

Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…



MON AVIS :

Merci aux éditions Calmann-Levy de m'avoir permis la belle découverte de ce premier roman !

La couverture vous envoie en voyage immédiatement : Holi ou Holly ? L'histoire est piquante, chaleureuse profondément humaine, bouleversante, tendre et drôle à la fois. Le temps s'est arrêté un samedi 7 janvier à 10h32 et pourtant, que de chemin parcouru par Thelma, mère accaparée de Louis.

Les petites interventions de Louis, jeune précoce intelligent et sensible, depuis son réveil "poker face" que personne ne perçoit, après quelques jours de coma sont émouvantes et pleines d'humour. Elles ponctuent les chapitres tout au long du périple de sa Maman.

Thelma qu'on imagine sans aucun mal perchée sur des stilettos, tailleur-jupe bon chic bon genre, s'embarque, après quelques jours de prostrations et de soirées avinées, dans la réalisation des rêves de Louis. Ce sera son challenge, vivre les rêves de son fils pour lui donner l'envie de se battre, de découvrir les merveilles qu'il souhaitait accomplir.
Certaines situations sont cocasses mais ce roman à plus de profondeur qu'il n'y paraît. Les relations mère-fille, mère-fils, le choix de la mono-parentalité exclusive, l'adolescence, la recherche d'identité, l'envie d'une carrière pour donner une vie "meilleure" à son enfant au détriment d'une vraie présence, tout y est évoqué avec délicatesse.

Des invraisemblances parfois, contrebalancées par des "seconds rôles" habités, chaleureux, vivants comme Charlotte-Sophie-Davant ou Isa-Dora. Je ne serai pas étonnée que ce roman soit adapté au cinéma. L'écriture est visuelle, sensible, fluide, lumineuse.


Ce roman, c'est comme un arc-en-ciel quand il pleut, de la poésie, un mélange de Louanne et Maître Gimms. Un hymne à la vie, tout simplement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire